Adrien Vinay

La bande dessinée, c'est tout !

44ème FIBD réussi à Angoulême !

Affiche du 44ème Festival International de la Bande Dessinée, édition 2017 réalisé par Hermann

- les absents ont toujours tort -

Les lauréats du FIBD sont dévoilés, la 44e édition a été à la hauteur de toutes les attentes après le fiasco les tracas de l’an dernier. Malheureusement je n’étais pas à présent… Arpentant les pavés du festival angoumoisins depuis quelques années déjà, c’est un rituel auquel je n’ai pas pu m’adonner pour cette édition.

Malgré mon absence, je pense ne pas avoir tort si j’écris que les festivités sont vraiment bien déroulées. Quoi de plus approprié qu’un obélisque – excepté toute symbolique phallique – pour graver le nouveau départ que doit prendre le 9ème art en Nouvelle Aquitaine ?

Obélisque érigé en l'honneur de René Gosciny, photo de Renaud Joubert pour Charente Libre

Obélisque érigé en l’honneur de René Gosciny, photo de Renaud Joubert pour Charente Libre

- classiques -

Entrons dans le vif du sujet avec le Fauves d’or et les Prix « classiques », si l’on peut dire. Les récompensés sont les suivants :

  • Pour le Fauve d’or, prix du meilleur album, Paysage après la bataille, d’Éric Lambé et Philippe de Pierpont (29€, Fremok/Actes Sud). Roman graphique à propos du deuil, et dont le thème n’est pas sans rappeler celui du Prix de la série…
  • Le Prix de la révélation est décerné à Mauvaises filles d’Ancco, autobiographie d’un coréen du sud pris dans un dans une réalité plus que glaçante (20€50, Cornélius).
  • Le Prix du patrimoine revient à l’œuvre de Kazuo Kamimura, Le club des divorcés (18€, Kana), l’histoire du Japon des années 70, vu par les yeux d’une femme devenue maquerelle pour nourrir sa fille.
  • Évidemment, pour le Prix jeunesse, récompense La jeunesse de Mickey par Tebo (17€, Glénat), la mise en page française d’une classique souris américaine !
Couverture de Paysage après la bataille © 2016, Fremok/Actes Sud, Éric Lambé et Philippe de Pierpont Couverture de Ce qu'il faut de terre à l'homme © 2016, Dargaud, Martin Veyron Couverture de Chiisakobe t.4 © 2012, Kodansha, 2016, Lézard Noir, Minetarō Mochizuki
Couverture de Mauvaise filles © 2016, Cornélius, Ancco Couverture, Le club des divorsés t.1 © 2016, Kana, Kazuo Kamimura La Jeunesse de Mickey  © 1928, Walt Disney, 2016, Glénat, Tébo

- sponsorisés -

Voici maintenant l’attribution des Prix sponsorisés officiellement par des partenaires du FIBD :

  • Le Prix du Polar [SNCF], est donné de façon évidente à L’été Diabolik d’Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen (Lucky Comics). Cette biographie pop art au goût de tabou familial a déjà été récompensée par le Prix Ouest France Quai des Bulles (Saint Malo) et le Prix Fnac 2017 (ça doit être vraiment bien dit donc !).
Couverture de L'homme qui tua Lucky Luke  © 2016, Dargaud, Matthieu Bonhomme Couverture de L'été Diabolik  © 2016, Dargaud, Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse

- underground -

Mes préférés, les Prix attribués au travail d’indépendants sacrément libres :

Couverture de Biscoto Journal n°39 © 2016, Biscoto Association Édition Couverture de Baya Yani n°57 © 2016, LeMan Édition, Ramiz Erer

- renom -

Pour finir, les Prix d’œuvres de renom :

  • Le Grand Prix de la ville d’Angoulême va à Cosey pour l’ensemble de son oeuvre. Initié par Derib, il a notamment contribué aux magazines Spirou et Tintin. Dans ce dernier, il a pu installer sa série mythique Jonathan.
Cosey en dédicace, image issue du site de la ville de Lausanne Emmanuel Guibert en dédicace, image issue du site de la médiathèque de la ville de Maze

- 13 Prix -

Treize distinctions décernées sur quatre jours de festival. Qui dit mieux ?

Pour rappel, une interview avec Matthieu Bonhomme est publiée sur le site, ainsi qu’une review sur Chiisakobé de Minetarō Mochizuki. J’espère continuer mes lectures hebdomadaires (plus vraiment hebdomadaires d’ailleurs…), mais le temps manque un peu. Une review sur l’œuvre d’un auteur classique de comics devrait paraître sous peu.

En espérant être à Angoulême pour le 45ème FIBD ! Kowabunga !


Trois articles de référence :

 – Angoulême. Le palmarès du 44ème festival, pour letelegramme.fr,

 – Le palmarès du Festival d’Angoulême 2017, pour franceinter.fr,

 – L’OBÉLISQUE DU PARVIS DE LA GARE INAUGURÉ PAR TOUTATIS !, pour charentelibre.fr

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Categories

Tags

Aama album Andreas Andreas Martens Angoulême bande dessinée bandes dessinées Batman Batman : Année Un Batman: Year One Benoit Peeters cartoonist case comic books comics Cornélius DC Comics Delcourt Denis Bajram ehess exposition FIBD Frank Miller Franquin Frederik Peeters Gallimard Giraud Glénat Image Comics Jack Kirby Jijé Kana Kodansha L'Association Marvel Comics Morris Mœbius Otomo planche Prés en Bulles RM Guéra Roman Graphique site internet Spirou Tintin